Les risques d’accident de la route avec le téléphone au volant




  • Le téléphone au volant est une habitude de conduite avec de nombreuses conséquences négatives sur la sécurité routière puisque téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident. De plus, le temps de réaction va augmenter considérablement et provoquer une conduite moins fluide, avec par exemple des risques de freinage brusque, d’oubli de clignotant ou d’inattention à l’approche d’un passage piétons.

     

    Le téléphone au volant et les risques d’accidents de la route

     

    L’usage du téléphone au volant, même avec une oreillette ou en kit mains libres, modifie le comportement et la capacité à réagir du conducteur. Lors de la conversation, le conducteur est moins sensible à son environnement routier, il regarde moins dans ses rétroviseurs et sur les côtés. Il fait moins attention à la signalisation et aux autres usagers et ce, qu’il ait ou non l’habitude d’utiliser un portable, et quel que soit son âge.

     

    Portable au volant : que dit la loi

     

    Quelle est la réglementation du code de la route relative à l’usage du portable au volant ? Celui-ci est interdit d'après l'article R412-6-1 du code de la route. L'utilisation du portable tenu en main en voiture ou à 2 roues, qu'il s'agisse d'un appel à l'oreille ou de l'envoi d'un SMS, est une infraction sanctionnée d'un PV avec une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis. Depuis le 1er juillet 2015, les oreillettes, écouteurs et autres casques sont également interdits. Les amendes peuvent être minorées ou majorées et s’échelonnent de 90€ à 375€, ce qui correspond à une contravention de 4ème classe.

     

    Quels conducteurs sont les plus exposés au risque d’accident avec un téléphone au volant ?

     

    Les jeunes conducteurs ne sont pas les seuls automobilistes exposés à ce que l’on nomme le risque telephone au volant, même si les 18-35 ans restent de loin les usagers qui utilisent le plus leur smartphone au volant. Les conducteurs expérimentés utilisent également leur téléphone au volant. Cependant, la sanction d’un retrait de 3 points du permis de conduire ne rassure pas les jeunes, dont le précieux sésame n’est doté que de 6 points durant les 3 premières années suivant son obtention. Le risque telephone au volant est donc particulièrement important pour les jeunes conducteurs qui ont un permis probatoire.

     

    Carrefour d’informations, le site Roulons-autrement.com décrypte l’actualité liée à la route, aux véhicules et aux comportements des conducteurs, tout en se faisant l’écho de l’ensemble des initiatives destinées à promouvoir une conduite responsable – qu’elles soient publiques, privées, associatives ou citoyennes, en France comme à l’international. Elle met également à disposition des internautes une importante base de ressources audiovisuelles consacrées à la prévention et à la sensibilisation.