Quelles sont les principales causes des accidents de la route ?




  • Quelles sont les principales causes des accidents de la route ? La question est essentielle. Elle permet de mieux comprendre la réalité des choses, de corriger certaines idées reçues et surtout d’inciter les conducteurs à changer de comportement au volant.

    Il est intéressant de s’arrêter sur le classement des causes d’accidents de la route les plus fréquentes en France avant de revenir sur l’action des pouvoirs publics pour lutter contre ce fléau et les initiatives en matière de prévention routière menées par d’autres organisations, telles que la Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes pour une conduite responsable et l’Association Ferdinand.

    Les causes des accidents de la route les plus fréquentes en France

    L’alcool est la cause la plus fréquente d’accidents de la route. Avec 28 % des tués sur la route, la conduite en état d’ivresse tenait le haut d’un bien triste panier en 2014. Parmi les autres causes des accidents de la route on peut également citer  la vitesse excessive et la conduite sous l’influence de la drogue. Si dans le premier cas, elle représentait 26 % des accidents mortels en 2014, 23% des décès sont survenus dans des accidents impliquant un conducteur contrôlé positif aux stupéfiants. Enfin, parmi les autres causes des accidents de la route on peut citer le défaut de ceinture et de casque, qui bien qu’élémentaires en matière de sécurité, sont responsables de nombreux morts. Ainsi 21% des tués en voiture n’avaient pas attaché leur ceinture de sécurité tandis que respectivement 12% des cyclomotoristes et 3% des motocyclistes décédés sur la route ne portaient pas de casque.

    La prévention des accidents de la circulation : un devoir public permanent

    La prévention des accidents de la circulation est un chantier sur lequel les institutions travaillent en permanence. Après la hausse de la mortalité routière en 2014, le Gouvernement a réaffirmé sa totale détermination à protéger, par tous les moyens, tous les usagers de la route, dans tous leurs déplacements routiers, avec le véhicule de leur choix.. Après l’annonce de 22 mesures fortes en début d’année, 33 mesures complémentaires ont été annoncées en octobre pour intensifier la lutte contre les comportements dangereux, protéger les usagers plus vulnérables, faire entrer la sécurité routière dans l’ère numérique et renforcer l’égalité des conducteurs devant la loi. Le Gouvernement a ainsi annoncé d’importantes évolutions concernant l’alcool au volant pour les jeunes conducteurs (leur alcoolémie maximale est désormais fixée à 0,2 g/l), les excès de vitesse (avec par exemple l’inauguration du radar autonome) ou encore le téléphone au volant. Alors que ce dernier représente désormais un enjeu important en matière de prévention des accidents de la circulation, l’utilisation d’oreillettes et d’écouteurs est interdite depuis le 1er juillet pour les conducteurs comme pour les cyclistes.

    Les actions de prévention des accidents de la route menées par la Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes pour une conduite responsable et l’Association Ferdinand

    Acteurs engagés dans le domaine de la sécurité routière, la Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes pour une conduite responsable et l’association Ferdinand, créée par le comédien Patrick Chesnais, se sont associés dans la prévention des accidents de la route à travers le projet Roulons-autrement.com. L’objectif : utiliser l’image et les contenus vidéo pour toucher le public des jeunes, très exposés au risque routier et habituellement hermétiques aux messages de prévention.

    Dans la continuité de ce projet de prévention, la Fondation VINCI Autoroutes et l’Association Ferdinand ont conçu une campagne de sensibilisation d'un nouveau genre en confiant la réalisation d’un court-métrage sur l’alcool au volant à Guillaume Canet. Ce film, « Ivresse », a notamment permis de toucher un large public, et notamment les jeunes, qui constituent une catégorie de population particulièrement à risque en termes d’accidents de la route.

    Fort de son succès, le projet « Ivresse » a permis d’initier un cycle de courts métrages de prévention des accidents de la route écrits et réalisés par de grands noms du cinéma pour l’association Ferdinand et la Fondation. Le second opus, intitulé « Le bon vivant », écrit et réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache, les réalisateurs d'"Intouchables", a été tourné en décembre 2014 et diffusé en mai 2015.