Limitation de vitesse jeune conducteur : ce que vous devez savoir




  • La Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable a été créée en 2011. Depuis cette date, nos buts sont invariablement les mêmes : informer les automobilistes des risques routiers pour promouvoir la sécurité des conducteurs et réduire le nombre des accidents. Le site Roulons Autrement est né de cette initiative et propose des ressources à tous les usagers de la route sur des thèmes variés, comme les risques liés à l’utilisation du téléphone au volant ou les amendes pour excès de vitesse.

    Cette fois, nous faisons le point sur la question des limitations de vitesse jeune conducteur afin de clarifier certaines règles définies par le code de la route.

    Limitation de vitesse jeune conducteur

    Le terme jeune conducteur ne désigne pas seulement celui qui a obtenu son permis dès ses 18 ans, mais tous les automobilistes qui ont leur permis depuis moins de 3 ans et qui, à ce titre, ne disposent pas d’une expérience solide de la route. Ces derniers, détenteurs d’un permis probatoire, doivent naturellement s’attendre à des règles de conduite différentes, notamment en ce qui concerne la limitation de vitesse qui est évidemment moins élevée pour les jeunes conducteurs que pour les autres. Cela veut aussi dire qu’ils doivent faire attention pour éviter l’amende pour excès de vitesse.

    La limitation de vitesse jeune conducteur sur les autoroutes est définie par le code de la route. Elle est fixée à 110 km/h sur autoroute, à 100 km/h sur route à chaussées séparées et à 80 km/h sur route. Si le jeune conducteur dépasse cette limitation, il risque une amende – proportionnelle à la vitesse à laquelle il roule - mais aussi la perte de points sur son permis, voire son retrait ou son invalidation en cas d’excès de vitesse  important. Il faut, en effet, savoir que même les petits excès de vitesse peuvent avoir des conséquences terribles sur la route.

    Sur les amendes excès de vitesse et autres sanctions

    Pour finir, quelques mots sur les sanctions relatives aux excès de vitesse car les conducteurs qui possèdent un permis de moins de 3 ans peuvent également perdre des points pendant la période probatoire. Si les amendes varient entre 68 euros et 135 euros pour les excès de vitesse inférieurs à 50 km/h, les conducteurs risquent également de se voir retirer entre un et quatre points sur leur permis. Du coup, si un jeune conducteur perd tous ses points, par exemple suite à un excès de vitesse, son permis est invalidé et le droit de conduire lui est retiré pour 6 mois. Et si un jeune conducteur perd 3 points ou plus (mais pas tous ses points), il doit suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il faut donc toujours respecter la limitation de vitesse pour jeune conducteur.

    Pour en savoir plus sur la sécurité routière, les dangers au volant et les amendes pour excès de vitesse, nous vous conseillons de regarder nos vidéos de sensibilisation.