Le risque de drogue au volant.




  • En tant que média consacré à la sécurité routière, Roulons Autrement traite notamment des risques de l’influence de la drogue sur la conduite. En 2015, on estime qu’en France, sur l'ensemble des accidents mortels de la route, 21% seraient directement liés à la drogue. Et 13% serait causés par la consommation de cannabis au volant. On peut  également noter que ces pourcentages ont tendance à augmenter.

    Il est aujourd’hui inutile de nier le danger que représente le cannabis, et plus largement la drogue et l’alcool au volant. En plus d’être illégal, la conduite sous l’emprise de produits stupéfiants est un délit passible de deux ans de prise et 4 500 euros d’amende. Si le conducteur consomme de la drogue, il s'expose à des risques et met en danger les passagers et autres usagers de la route.

    Le risque de cannabis au volant : l'effet sur la capacité de conduite

    Le risque le plus dangereux lors de la consommation de cannabis au volant est l’illusion d'être en pleine capacité de ses moyens, ce qui donne l’impression de pouvoir conduire normalement. Celle-ci est bien entendu complètement fausse. En effet, à l’inverse, la consommation de drogue multiplie par deux le risque d’accident. La sous-estimation des dangers du cannabis entraîne une surestimation des capacités du conducteur. Ainsi, le temps de réaction durant l’apparition d’un danger est de 2 secondes (1 seconde pour repérer le danger et 1 seconde pour réagir). Mais, en considérant le risque du cannabis au volant, ce temps de réaction est beaucoup plus long. Le temps que mettra l’information pour aller du cerveau aux appareils locomoteurs (mains et jambes) sera beaucoup plus long, mettant bien entendu la sécurité du conducteur et sa vie ainsi que celles des autres en danger. Vous pouvez retrouver davantage d’informations via l'article alcool et drogue au volant : les usages des 18-24 ans.

    Risque de drogue au volant : l’effet sur l’organisme

    L'impression d’avoir toutes ses capacités n’est pas le seul effet de la drogue sur l’organisme, le premier effet étant sur la vision. Après consommation la vision est floue, rendant le conducteur inapte à la conduite. S’en suivent également des jambes et paupières lourdes, puis la fatigue, tous ces éléments conduisant donc à une concentration difficile. Ford a créé une simulation de consommation de drogue ou d’alcool, permettant ainsi aux usagers de mieux se rendre compte du risque de drogue au volant (et de l’alcool).

    Si vous avez des questions concernant le risque de la drogue au volant, n’hésitez pas à vous renseigner et vous documentez sur notre site internet ici.