Conduisons autrement - les bonnes pratiques pour une conduite responsable




  • Depuis quelques années, on constate que la courbe des accidents de la route ne cesse de baisser. Cependant, on dénombre encore des dizaines de personnes qui décèdent chaque jour sur les routes françaises. Les causes d’accidents de la route sont multiples : alcool au volant, non-respect des limitations de vitesse, somnolence au volant, non-respect du code de la route et bien d’autres… Il est donc nécessaire de continuer le travail de sensibilisation de la population à la prévention routière.

    Conduisons autrement – sensibiliser les jeunes conducteurs à une conduite responsable

    Les jeunes conducteurs sont souvent les plus exposés aux accidents de la route. Selon certaines études, il y aurait quatre fois plus d’accidents chez les jeunes que chez les conducteurs confirmés. Les préventions mises en place telles que la limitation de vitesse jeune conducteur ou encore la tolérance zéro par rapport à l’alcool n’empêchentpas les jeunes d’être les plus impliqués dans les accidents de la route.

    Les 15 – 20 ans représentent seulement 6.4% des automobilistes pour 11% des accidents mortels sur la route. Un chiffre inquiétant qui s’explique par le nombre de comportements à risques dans cette tranche d’âge. C’est la première cause de décès chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans.

    Parmi ces comportements à risques chez les jeunes on peut citer :

    • La conduite en état d’ébriété (malgré la tolérance zéro alcool)
    • L’excès de vitesse
    • La distraction au volant (utilisation du téléphone portable, fumer une cigarette…)

    Les bonnes pratiques à appliquer lors de nos trajets

    Une conduite responsable exige un respect total des règles du code de la route. Un conseil qui peut paraître rébarbatif mais qui n’est pas dénué de sens si l’on dénombre les infractions qui sont commises chaque jour en France. Par exemple, en roulant à 60km/h au lieu de 50km/h, vous avez deux fois plus de chance de tuer quelqu’un lors d’une collision. est-ce vraiment utile de prendre un tel risque pour gagner quelques minutes?

    D’autres bonnes pratiques sont à respecter : ne pasconduire lorsque vous vous sentez fatigué. En effet, en roulant fatigué, vous n’entravez pas le code de la route mais vous êtes un danger pour vous-même et pour autrui et.  Si vous vous sentez fatigué lors d’un long trajet, n’hésitez pas à faire une pause de 20 minutes toutes les deux heures. Il est important de noter que la somnolence au volant est une des principales causes d’accidents mortels.

    Afin de baisser le nombre d’accidents sur nos routes, nous vous proposons une solution : conduisons autrement. Même si on note une baisse du nombre d’accidents sur la route, plus de 3000 personnes décèdent chaque année sur les routes françaises. A nous de changer les choses et de protéger nos enfants de ce fléau.