Causes des accidents de la route : les bons comportements pour les éviter




  • D’après le bilan provisoire de l’ONISR (Observatoire national interministériel de sécurité routière), 3469 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2016. Les principales causes des accidents de la route sont la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, les excès de vitesse, l’usage du téléphone au volant, la fatigue ou la conduite sans permis. Pour tous ces accidents, les causes ont été identifiées et tous auraient probablement pu être évités en adoptant un autre comportement sur la route. Voici nos conseils pour éviter les accidents automobiles : cela va vous paraitre simpliste ou évident mais il s’agit pourtant là des solutions les plus efficaces qui permettraient d’empêcher la majorité des accidents constatés sur la route.

     

    Respect du code de la route – Une évidence, à ne pas prendre pour acquis

     

    En toutes circonstances, même sur des routes familières, le respect du code de la route est le mot d’ordre pour éviter les accidents corporels. En effet, l’excès de vitesse a représenté 32% des causes des accidents de la route mortels entre 2014 et 2016, les non-respects des priorités 13%, les dépassements dangereux 4%, les contresens 2% des cas, les non-respects des distances de sécurité 1% des cas. Au total, 54% des causes révélées concernent directement les facteurs comportementaux d’usage de la route et du non-respect de règles de base du code de la route (souvent associé avec la prise d’alcool au volant).

     

    Prévention accident de la route : Alcool et drogue au volant – Tolérance zéro pour se prémunir de tout accident

     

    La limite autorisée du taux d’alcool dans le sang par la loi pour un permis définitif est de 0,5g/L soit l’équivalent de 0,25mg par litre d’air expiré. Pour les jeunes conducteurs, le taux d’alcoolémie légal est de 0,2g/L. Cependant, pour éviter toutes confusions quant à la capacité d’un conducteur à prendre la route après quelques verres, il est conseillé de faire appel à un conducteur totalement sobre. En effet, bien que le conducteur puisse se sentir apte à prendre la route, l’alcool a une incidence sur le champ visuel, la concentration, l’évaluation des risques et le temps de réaction : d’après le fichier national des accidents corporels de la circulation BAAC 2014-15, dans 30% des accidents mortels relevés sur la période, il y avait présence d’alcool chez le conducteur. Alors pour la prévention des accidents de la circulation : boire ou conduire, il faut choisir !

     

    Prévention des accidents de la circulation : Le téléphone et la conduite – Un fléau qui fait de plus en plus de victimes sur la route

     

    L’usage du téléphone au volant est interdit – qu’il s’agisse d’un appel à l’oreille, de l’envoi d’un SMS ou de l’usage d’oreillettes, écouteurs et casques (depuis le 1er juillet 2015).

    En effet, le risque d’accidents avec un mobile tenu en main est multiplié par 3 et par 23 lors de l’envoi d’un SMS. Son usage diminue la concentration et la vigilance du conducteur, ce qui a une incidence sur le temps de réaction et la distance d’arrêt. Mettre son téléphone sur silence peut être la solution pour ne pas être tenté de prendre un appel ou répondre à un message au volant.