Les risques du cannabis au volant




  • Après une baisse en septembre 2015, la mortalité routière est repartie à la hausse en octobre (+ 7,2%) et en novembre (+ 3,6%) sur les routes françaises. Les perspectives ne sont donc pas encourageantes en ce qui concerne le bilan de 2015 en matière d’accidents de la route.

    Il est intéressant d’observer que certains comportements particulièrement dangereux sont de plus en plus représentés dans les statistiques de l’accidentalité routière : c’est notamment le cas du risque lié au cannabis au volant.  En effet, l’usage de substances illégales – et de certains médicaments - a des conséquences sur la conduite, mettant ainsi en danger l’automobiliste, ses passagers et les autres conducteurs également.

    Pourquoi l’usage du cannabis au volant est-il dangereux ?

    Tous les automobilistes savent qu’il ne faut pas conduire après avoir bu de l’alcool, mais qu’en est-il de la consommation de cannabis ? Cette substance a également des effets dangereux pour le conducteur : environ 30 minutes après la consommation, le temps de réaction est ralenti, l’évaluation  des distances est détériorée et la coordination des mains est réduite. Les personnes sous l’influence du cannabis au volant se mettent en danger et sont malheureusement beaucoup plus susceptibles de causer un accident.

    Selon l’ONISR (Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière), les drogues seraient impliquées dans 23% des accidents mortels en France. La consommation de cocaïne peut ainsi induire des  comportements agressifs et imprudents au volant, alors que certains médicaments comme les antidépresseurs peuvent avoir des effets étourdissants, voire sédatifs. Le risque lié à la drogue au volant est d’autant plus inquiétant que, dans le cas du cannabis, cette substance est très souvent consommée en combinaison avec de l’alcool.

    Tout sur le risque cannabis au volant

    Il est difficile de mesurer l’impact réel du facteur de risque cannabis au volant en termes d’accidentalité routière pour cette même raison : les utilisateurs sous l’emprise de cette drogue ont très souvent consommé de l’alcool en parallèle.

    Selon l’association Prévention Routière, consommer du cannabis avant de prendre le volant double le risque de provoquer un accident de la route. Et si la consommation de cannabis est associée à l’alcool, le conducteur a 14 fois plus de risque d’être responsable d’un accident mortel qu’une personne n’ayant consommé ni l’un, ni l’autre.

    Pour en savoir plus sur le risque lié à la drogue au volant, n’hésitez pas à consulter le site Roulons-autrement.com et regardez les vidéos de campagnes de sensibilisation sur le thème de la drogue au volant.