News
Toute l'actualité de la sécurité routière
lundi 15 avril 2013

Le guide de la sécurité routière : tendances, statistiques et défis en matière de sécurité routière dans l’UE 2011-2012

  • Le dernier « vademecum de la sécurité routière » publié début avril par la Commission européenne rappelle que les accidents de la route causent près de 30 000 victimes et 250 000 blessés graves chaque année dans l’Union Européenne. Le coût socio-économique est important pour les Etats membres et correspond à près de 2% du PIB de l’Union Européenne chaque année. L’objectif fixé par la Commission européenne pour la période 2010 à 2020 est donc de diviser par deux le nombre de morts sur la route.

    En 2012, l’Union Européenne enregistrait déjà des résultats encourageants avec une baisse de 9% de la mortalité routière par rapport à 2011. C’est au Danemark et au Portugal que se trouvent les résultats les plus spectaculaires : ils ont tous les deux diminué le nombre de décès sur la route de 15% entre 2011 et 2012. Rappelons que les meilleurs élèves sont  les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède, auxquels se sont récemment ajoutés l’Irlande et le Danemark. Quant aux pays présentant les plus mauvais résultats, il s’agit de la Lituanie, la Roumanie, la Pologne et la Grèce. Néanmoins, comparée au reste du monde, l’Union Européenne reste la région la plus sûre en matière de sécurité routière.

    Parmi tous les accidents mortels sur les routes de l’Union Européenne, près de 50% concernent des automobilistes, 15% des motocyclistes, 20% des piétons et 10% des cyclistes. Si la majorité des accidents de la route se produit en zone urbaine, la plus grande partie des accidents mortels a lieu en zone rurale.

    Dernier enseignement : les 18-24 ans et les plus de 65 ans sont sur-représentés dans les statistiques de mortalité routière, de même que les hommes qui constituent 76% des victimes de la route.


     Pour plus d’infos :

  • Dans le même genre
    Vidéos
    Les campagnes de prévention vidéos
(0)Commentaires