News
Toute l'actualité de la sécurité routière
lundi 27 mars 2017

La Prévention routière lance une nouvelle campagne de prévention destinée aux piétons âgés

  • Si la mortalité routière s’est stabilisée en 2016 (8 décès de plus par rapport à 2015), celle des piétons est en nette augmentation (+15 % ; 72 tués supplémentaires soit 540 au total). Parmi eux, les séniors (65 ans et plus) prennent une place non négligeable puisqu’ils représentent près d’un piéton tué sur deux (49 %). Ce constat a conduit la Prévention routière à élaborer une nouvelle campagne de prévention sur le sujet pour permettre aux piétons séniors « d’évoluer dans un espace public où les déplacements à pied soient les moins risqués possible ; dans 30 ans, la part des plus de 75 ans dans la population aura doublé ; et dans 50 ans, la France pourrait compter 200 000 centenaires ».

     

     

    Si la santé et l’autonomie de ces séniors dépendent en partie de leur mobilité piétonne – la marche devenant le seul exercice pratiqué et le principal mode de déplacement – elles peuvent être soutenues et accompagnées par un aménagement de l’espace urbain. Ce dernier doit intégrer la transition démographique et s’employer à offrir des conditions favorables aux déplacements piétons, en particulier pour les séniors et pour ceux atteints d’une certaine faiblesse physique. La Prévention routière note que de telles évolutions ont déjà été effectuées à l’international : c’est le cas à New-York, où le nombre d’accidents de piétons âgés a diminué, selon les lieux, de 20 % à 60 % (d’après The New York Academy of Medecine, 2011). Les enjeux sont « globaux, mais particulièrement vrais pour les territoires péri-urbains, en périphérie des villes, qui concentrent 40 % des plus de 65 ans et dont la voirie est peu pensée pour les piétons ».

     

     

    La Prévention routière s’est associée à Attitude Prévention pour créer un outil pédagogique et ludique de prévention, « Tous piétons », sous forme de quiz, pour sensibiliser le grand public et plus particulièrement les séniors aux risques piétons. « Utiliser le jeu dans une campagne de sensibilisation permet d’impliquer directement nos cibles, qui assimileront d’autant mieux les messages de prévention. En atelier avec le soutien de nos comités régionaux et départementaux, ou en ligne, nous espérons toucher le plus grand nombre et la plus large population possible, jeunes et moins jeunes sur le risque piétons ! », a déclaré Anne Lavaud, délégué générale de l’association Prévention routière. 


    Pour plus d'infos :

  • Dans le même genre
    Vidéos
    Les campagnes de prévention vidéos
(0)Commentaires