News
Toute l'actualité de la sécurité routière
mercredi 28 juin 2017

La mortalité routière quasi-stable en 2016

  • En hausse en 2014 et 2015, la mortalité routière l’est aussi en 2016 mais s’est quasiment stabilisée. Selon le bilan définitif de l’année 2016 publié par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 477 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en France métropolitaine, soit 16 de plus que l’année précédente. Légère augmentation également du nombre de personnes blessées sur les routes (72 645 ; + 2,6 %) dans 57 522 accidents corporels (+1,6 %). 27 187 de ces personnes ont dû être hospitalisées (+ 2,2 %), parmi lesquelles beaucoup garderont de graves séquelles.

    En outre :

    • L’accidentalité se détériore principalement chez les piétons (559 décès en 2016, soit une hausse de 19 % par rapport à 2015) mais aussi chez les cyclistes (162 décès, + 9 %) ;
    • 35 % des usagers se tuent seuls, sans collision avec un tiers ;
    • La mortalité routière des cyclomotoristes est en forte baisse (- 22 %) tandis que celle des motocyclistes reste stable (1 décès de moins qu’en 2015). À ce titre, les usagers de deux-roues motorisés représentent moins de 2% du trafic (1,9%) mais constituent 43% des personnes blessées graves et 21% des personnes tuées ;
    • La mortalité routière des 15-17 ans est en forte baisse (- 23,2 %), du fait, selon l’ONISR, de la désaffection par cette classe d’âge de l’usage du cyclomoteur et de la motocyclette au profit des transports en commun ;
    • 3/4 des personnes tuées ou blessées gravement dans un accident de la route sont des hommes ;
    • 270 personnes ont péri dans un accident survenu sur une autoroute, ce qui représente 8% des décès ;
    • Enfin, la vitesse excessive ou inadaptée reste la cause première de la mortalité sur les routes de France, et apparaît dans un accident mortel sur trois.

     

    En 2016, et bien qu’elle se soit quasi-stabilisée, la mortalité routière est une nouvelle fois en augmentation, et ce, pour la troisième année consécutive – ce qui n’était pas arrivé depuis 1972. C’est pourquoi, à l’approche des grands départs de l’été, la Délégation à la sécurité routière « appelle les usagers à la plus grande responsabilité et à une prudence permanente, alors que les forces de l’ordre sont particulièrement mobilisées sur nos routes pour protéger les usagers et sanctionner tout comportement inadapté ». Car « sur la route, respecter les règles, c’est respecter la vie ».


    Pour plus d'infos :

  • Dans le même genre
    Vidéos
    Les campagnes de prévention vidéos
(0)Commentaires