News
Toute l'actualité de la sécurité routière
  • La Fondation VINCI Autoroutes et l’institut d’études Ipsos ont publié ce matin les résultats du 3e Baromètre de la conduite responsable, à la veille du plus importantweek-end  de chassé-croisé des vacances d’hiver.

    Premier constat : les Français confirment leur refus du fatalisme en matière de mortalité routière. Ils sont ainsi 59% à estimer que le nombre de morts sur les routes pourrait encore diminuer de manière sensible dans les années à venir. Pourtant lorsque l’on s’intéresse à la perception des conducteurs au volant, l’analyse est moins positive : si 99% des conducteurs estiment ne pas être agressifs, ils sont 77% à craindre le comportement agressif ou violent des autres sur la route. Plus d’un tiers d’entre eux (34%) considèrent d’ailleurs les autres conducteurs comme irresponsables.

    Les contradictions ne s’arrêtent pas là, avec la persistance de certains comportements particulièrement à risque et pourtant bien répandus chez des conducteurs qui se perçoivent à 73% comme « vigilants » sur la route :

    • Plus d’un conducteur sur 10 (13%) reconnaît circuler occasionnellement sans attacher sa ceinture,
    • 90 % des conducteurs admettent dépasser de quelques km/h les limitations de vitesse
    • 65 % d’entre eux ne respectent pas les distances de sécurité
    • 42 % des automobilistes oublient de ralentir à l’approche de zones de travaux
    • 1 conducteur sur 5 (19 %) ne s’interdit de prendre le volant qu’à partir de 3 verres d’alcool et plus.

    Autre ambiguïté : le rapport des Français avec le téléphone au volant. Les résultats indiquent que 59% des conducteurs se disent favorables à l’interdiction totale du téléphone portable en voiture. Une déclaration encourageante, mais contradictoire avec les habitudes des conducteurs au volant. Plus d’un conducteur sur cinq (22%) déclare, en effet, lire ou envoyer des sms ou emails en conduisant et ce chiffre monte à près d’un conducteur sur deux (47%) pour les moins de 35 ans.   

    Dernier facteur d’inquiétude relevé par le Baromètre : près de 4 conducteurs sur 10 (37%) reconnaissent conduire en état de fatigue alors que 74% d’entre eux pensent que cela est dangereux. Plus grave encore, 36% admettent s’être déjà assoupis au volant durant quelques secondes. Enfin, en cette période de vacances, les automobilistes n’hésitent pas à adopter des comportements à risque avant un long trajet, comme de se coucher plus tard ou se lever plus tôt que d’habitude (80%), partir de nuit (63%) ou finir leurs préparatifs de départ tard dans la soirée (58%).

    Malgré les récents chiffres positifs en matière d’accidentalité routière, le travail de prévention auprès des automobilistes français reste, plus que jamais, d’actualité.


     Pour plus d'infos

  • Dans le même genre
    Vidéos
    Les campagnes de prévention vidéos
(0)Commentaires